Adoption spirituelle

Une pratique, abordable pour tout le monde, qui contribue à sauver de nombreux enfants à naître, est d'adopter spirituellement des enfants. Les parents adoptifs doivent se mobiliser pour rendre heureux leurs «enfants spirituels» en priant pour eux. Voici quelques suggestions:

ADOPTION SPIRITUELLE D'UN ENFANT À NAÎTRE

Pour réaliser cette adoption, il s'agit tout simplement de s'engager à prier pendant 9 mois pour un enfant en gestation et qui est en danger d'être avorté.

PROMESSE FAITE LE PREMIER JOUR

"Je promets, qu'à partir d'aujourd'hui, je prends en ADOPTION SPIRITUELLE un enfant (dont le nom n'est connu que de Dieu seul), afin de prier, pendant neuf mois, chaque jour, pour la sauvegarde de sa vie et pour que celle-ci soit juste et bonne."

PRIÈRE QUOTIDIENNE DURANT LES NEUF MOIS

"Seigneur Jésus, par l'intercession de Votre Mère qui vous a fait naître avec Amour, et par l'intercession de Saint Joseph, l'homme confiant qui prit soin de Vous après votre naissance, je Vous prie pour cet enfant à naître que j'ai adopté spirituellement et qui se trouve en danger d'être exterminé. Je Vous en prie, donnez à ses parents de l'Amour et du courage pour qu'ils le laissent à la vie que Vous lui avez destinée. Amen !"

Notre-Dame de Guadaloupe, priez pour nous.

Cette prière doit être suivie d'une dizaine de chapelets, en méditant l'un des 20 Mystères du Rosaire.

NEUVAINE POUR LA VIE

Premier jour (en union avec Jean-Paul II) : « Ô Marie,?aurore du monde nouveau,?Mère des vivants,?nous te confions la cause de la vie :?regarde, ô Mère, le nombre immense?des enfants que l'on empêche de naître,?des pauvres pour qui la vie est rendue difficile,?des hommes et des femmes victimes d'une violence inhumaine,?des vieillards et des malades tués par l'indifférence ou par une pitié fallacieuse.?Fais que ceux qui croient en ton Fils?sachent annoncer aux hommes de notre temps?avec fermeté et amour?l'Évangile de la vie.?Obtiens-leur la grâce de l'accueillir?comme un don toujours nouveau,?la joie de le célébrer avec reconnaissance?dans toute leur existence?et le courage d'en témoigner?avec une ténacité active, afin de construire,?avec tous les hommes de bonne volonté,?la Civilisation de la Vérité et de l'Amour,?à la louange et à la gloire de Dieu Créateur qui aime la vie »

Deuxième jour (en union avec les enfants avortés) : « Notre Père du Ciel,?Tu nous as fait le don de la liberté d'aimer et de suivre Tes voies et Tes commandements.?Certains parents abusent de cette liberté?en détruisant le don de la vie?que Tu as confié à leur enfant.?Nous Te prions de pardonner à ceux qui détruisent la vie humaine?en avortant les bébés à naître.?Permets à ces enfants qui n'ont pu naître?d'être avec Toi pour l'Eternité.?Aide-moi à me rendre solidaire de Tes petits?en prenant à coeur les paroles de Ton Fils :?« chaque fois que vous l'avez fait à l'un de ces petits,?qui sont mes frères,?c'est à moi que vous l'avez fait » (Mt 25, 40).?Ainsi, permets-moi aujourd'hui, Père,?d'adopter spirituellement un enfant qui n'a pu venir au monde?et d'offrir mes prières, mes oeuvres,?mes joies et mes souffrances?pour ce petit être, afin que cet enfant puisse naître?et vivre pour Ton honneur et Ta très grande Gloire.?Nous T'en prions au nom de Jésus,?en union avec le Saint Esprit,?Un avec Dieu pour les siècles des siècles.?Ainsi soit-il »

Troisième jour (en union avec les femmes enceintes) : « Père qui es dans les Cieux,??voici que je porte en mon sein?un tout petit enfant, faible et vulnérable,?qui déjà transforme tout mon corps?et tout mon coeur.?Merci de me l'avoir confié.??Merci de me donner de l'accueillir?comme Marie a accueilli Jésus au jour de l'Annonciation. Merci de me donner de l'accueillir?comme ma mère m'a accueillie?quand elle a reconnu ma présence?au plus intime d'elle-même.??Père qui nous aimes,?je suis émerveillée face à cette vie?si secrète et si palpitante,?si fragile et si pleine de promesses.?Merci de m'avoir donné les yeux du coeur,?qui me permettent de déjà voir cet enfant,?alors qu'il est encore si invisible.??Père plein de tendresse,?aide-moi à faire chaque jour ce que je peux faire?pour que ce petit enfant soit heureux.?Je te demande, Père de toute grâce,?de pouvoir transmettre à cet enfant,?toute la foi, toute l'espérance, tout l'amour?que je porte dans mon coeur.??Enfin, avec mon enfant, qui est d'abord le tien,?je Te prie, Père, de nous garder sous Ta protection,?maintenant et pour toujours.??Ainsi soit-il »

Quatrième jour (en union avec les femmes enceintes) : « Je vous glorifie, Père très Saint, Dieu Créateur,?parce que vous avez fait en moi de grandes choses?et qu'un enfant va naître de cet amour humain?que vous avez béni.??Jésus, Fils de Dieu,?qui me permettez de vous adorer?sous les traits charmants du bébé de la crèche,?je vous consacre mon tout-petit, votre frère.?Enrichissez-le des plus beaux dons de la nature et de la grâce.?Qu'il soit sur la terre votre joie,?dans l'éternité votre gloire !??Esprit-Saint, couvrez-moi de votre ombre?pendant ces mois bénis de l'attente,?afin que rien ne puisse nuire à mon enfant.?Aidez-moi à faire face à ma nouvelle responsabilité,?à savoir m'organiser pour rester en forme physiquement?et disponible à mon mari, à nos enfants et aux autres.??Et vous, Vierge Marie, Reine des mères,?donnez-moi le dynamisme de l'Espérance,?afin que dès à présent notre enfant en soit imprégné.?Faites que notre foyer, par l'éclosion de cette vie,?s'enrichisse d'un amour plus grand.?Mère du Bel Amour, apprenez-moi à offrir toutes mes fatigues?pour que notre foyer s'ouvre à la vie en Dieu?par l'accueil, le partage et le don aux autres.?Ainsi soit-il »

Cinquième jour (en union avec les femmes en détresse) : « Seigneur, Source de la vie,?nous te louons et nous te bénissons.?Face au fléau de l'avortement qui menace?des milliers d'enfants à naître,?nous te demandons, Père très bon,?de nous donner un grand respect pour?toute mère qui porte un enfant;?inspire-nous les paroles et les actes?qui donnent courage et confiance.?Eclaire les mères en attente qui délibèrent?du sort de leur enfant;?dans ta Miséricorde,?montre-leur la beauté de la maternité?et la dignité de toute vie humaine.??Suscite chez les pères le vrai?sens de la responsabilité?et de l'accompagnement.??Fais que les médecins secourent avec?sagesse les mères en détresse;?qu'ils leur procurent l'aide nécessaire?dans leurs doutes, leurs difficultés?et leurs tentations?pour qu'elles acceptent de mener à terme?la vie qu'elles portent en elles.??Donne à ces mères, à ces pères,?à ces médecins et à nous tous,?la force d'accomplir ta volonté,?par Jésus, le Christ, notre Seigneur.??Ainsi soit-il »?(Paru dans "Eglise du Puy" - 30 juin 1995)

Sixième jour (en union avec la Sainte Famille) : « O Sainte Famille de Nazareth », Jésus, Marie et Joseph, accueillez notre prière pour ces enfants non nés, arrachés à la vie par l'avortement. Pour eux, nous demandons au Père Céleste qu'ils les appellent par leur nom et leur donne le baptême de Désir, pour qu'ils soient purifiés du péché originel, et qu'ils soient introduits dans la sainte maison du Ciel pour pouvoir contempler avec leurs Anges son divin Visage. À ces enfants, nous donnons le Baptême de Sang, avec le Sacrifice Eucharistique de la Messe, pour qu'ils soient lavés et rachetés, et toujours unis au Christ, l'Agneau innocent, sacrifié pour notre salut, pour qu'ainsi ils le suivent comme ses compagnons dans la Gloire du Paradis. Nous demandons la grâce du pardon et de la conversion pour ceux qui, dans leurs enfants avortés, ont violé le commandement de ne pas tuer et nous prions la Divine Miséricorde pour que ce sang innocent ne retombe pas sur eux et leurs enfants. Nous demandons, au nom des enfants perdus, de pouvoir les déposer dans les bras de Marie et Joseph, pour que, plus près de leur Cœur Immaculé et Chaste, ils nous obtiennent les grâces que nous avons besoin pour la santé du corps et le salut de l'âme, par leurs prières et les mérites de leurs souffrances et la perte de leur vie. Ô céleste Enfant Jésus, petit Roi, l'Agneau de Dieu qui enlève le péché du monde, purifie et glorifie tous tes compagnons du Ciel »

Septième jour (en union avec Sainte Jeanne Beretta Molla) : « Sainte Jeanne », intercédez pour nous : nous vous confions les chercheurs, les gouvernants, le personnel de santé et tous ceux qui servent et protègent la vie. Préparez le coeur des jeunes à un amour vrai, pur et enthousiaste, accompagnez ceux qui se préparent au mariage, protégez les enfants à naître, protégez toutes les femmes, spécialement celles qui attendent un enfant, mais aussi celles qui n'arrivent pas à avoir d'enfant.?Sainte Jeanne, protégez les femmes qui doivent subir une intervention chirurgicale mettant leur vie en danger ou celle de leur enfant. Consolez aussi les mères qui pleurent un enfant, soutenez les mères dans leur don quotidien, secourez les personnes avec un handicap, assistez les personnes âgées, les malades, les agonisants.?Sainte Jeanne, attirez-nous dans la contemplation du Verbe fait chair.?Sainte Jeanne, apprenez-nous à rayonner l'Évangile de la Vie dans l'Église et dans le monde »

Huitième jour (en union avec les toutes les victimes) : « Nous prions aujourd'hui pour toutes les victimes de l'avortement. Que ceux qui sont impliqués dans l'avortement se réconcilient avec Dieu et que les enfants qui ont été tués soient sauvés. Sainte Mère de Dieu et de l'Eglise, Notre Dame de Guadaloupe, Tu fus choisie par le Père pour le Fils par le Saint Esprit. Tu es la Femme vêtue de soleil qui peine pour donner naissance au Christ, alors que Satan, le Dragon Rouge, attend afin de dévorer ton enfant. De même, qu'Hérode chercha à détruire ton Fils, Notre Seigneur et Sauveur, Jésus Christ, et dans le processus massacra beaucoup d'enfants innocents, ainsi de nos jours l'avortement assassine beaucoup d'enfants à naître et exploite beaucoup de mères dans son attaque contre la vie humaine, l'Eglise, le Corps du Christ. Ô Vierge Marie, secours des chrétiens, nous te supplions de protéger toutes les mères des enfants à naître et les enfants en leur sein. Nous implorons ton aide pour que cesse cet holocauste de l'avortement. Fais fondre les coeurs afin que la vie soit respectée ».

Neuvième jour (pour que les avorteurs se convertissent) : « Sainte Mère, nous prions ton Cœur Douloureux et Immaculé pour tous les avorteurs et ceux qui les soutiennent afin qu'ils se convertissent et acceptent ton Fils, Jésus-Christ, comme leur Seigneur et Sauveur. Défends tous les enfants dans cette bataille contre Satan et les esprits mauvais dans l'obscurité présente. Nous désirons que les enfants innocents non encore nés et qui meurent sans baptême soient baptisés et sauvés. Nous te demandons de nous obtenir cette grâce pour eux et le repentir, la réconciliation et le pardon de Dieu pour leurs parents et leurs assassins. Que soit révélée, une fois de plus, dans l'histoire du monde, l'infinie puissance de l'Amour miséricordieux. Qu'il mette fin au mal. Qu'il transforme les consciences. Que ton coeur Douloureux et Immaculé révèle à tous la lumière de l'espoir. Que le Christ Roi règne sur nous, nos familles, nos cités, nos états, nos nations et sur toute l'humanité. O clémente, o aimante, o douce Vierge Marie, entends nos supplications et accepte ce cri de nos coeurs. Notre Dame de Guadaloupe, Protectrice des enfants à naître, priez pour nous ! »

 

CELEBRATION D'UNE SAINTE MESSE

Faites célébrer une sainte messe pour l'enfant que vous adoptez spirituellement et n'oubliez pas de prier pour la repentance et la conversion de ses parents.

 

NEUVAINE DES DIVINES TENDRESSES POUR PROTEGER LES ENFANTS EN GESTATION

(à répéter pendant 9 jours consecutifs)

Père Éternel qui, avec infinie tendresse pour les hommes, avez envoyé votre divin Fils Jésus sur la terre, accordez-moi la grâce de connaître vos tendresses et de me laisser couvrir par elles, afin de vivre selon votre volonté. Gloire au Père ...

O Jésus, tendresse du Père, qui êtes venu sur terre pour écouler sur les hommes votre tendresse miséricordieuse ,accordez-moi la grâce de me laisser envahir par votre tendresse pour que je puisse vivre dans l'espérance du salut éternel. Gloire au Père ...

O Saint Esprit, amour très tendre, qui procède du Père et du Fils, et que, après l'Ascension de Jésus au ciel, pris par votre tendresse pour les hommes vous êtes descendu sur les Apôtres et toute l'Eglise, allumez dans mon cœur une étincelle de cet amour pour savourer votre ineffable douceur et être docile à l'inspiration divine. Gloire au Père ...

 

PRIONS
O Dieu, notre Père, qui, depuis l'éternité nous aimez avec une tendresse infinie en ayant envoyé sur la terre votre Fils Jésus pour notre salut,
délivrez-nous du mal, consolez-nous par votre grâce dans chaque moment de la
vie présente et, à la fin de nos jours terrestres, conduisez nous dans votre maison
du ciel, dans la splendeur de la vie éternelle, pour profiter sans fin de vos
tendresses paternelles. Amen.

 

Les cookies assurent le bon fonctionnement du site. En le consultant, vous acceptez l'utilisation des cookies. OK En savoir plus